mardi 2 décembre 2014

émincés de gingembre aux ciels flottants




...


émincés de gingembre aux ciels flottants
pétales d'oeil dans l'iris d'une fillette:
une de celles-là aux joues rouges
comme un tapis de pommes, accroupies
lubriques - tremblantes au strapontin
de l'ouvre-temps:


sur lui, englués, rampent
forent
les divisés des routes:
oh ces vents entre les plaques
dyslexiques des orties-et-là —
pièges et bourdons des taupinières !
trembles où secoussent des résines vieilles !
vésicules où tremblent des eaux !

mortes et blanches — sous le soleil calcaire
qui attend l'ombre ou la clochette
ivoire de la soie du
crin de l'ombre de ton ongle —

oh ! c'est beau ! tout s'écarte
vers là-bas, et le fleuve et les songes
ensemble d'un Priape allumé, et
les bois et les berges !
par là bien volontiers
je me tairai avec -









...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire