mercredi 30 octobre 2013

un carnet de boire, un soir, à un comptoir de Jérusalem...

 
CARNET

D'un stylo d'encre plein
ce n'est plus la plume
des oiseaux
seulement du calamar
synthétique
et voilà pourquoi
voilà pourquoi
on se submerge de bière

*

Ecrire ? comme dessiner !
de tout petits dessins
qui tournent et qui reviennent
tourbichonnés comme les neurones de la cervelle
la cervelle qu'enfant je
mangeais de force
je ne l'ai pas encore digérée

*

ce qu'il y a de plus
difficile à porter le poids:
le poids de la simplicité.
Parfois la réalité est simple:
tu te nois dans cette
simplicité comme un poisson
            au fond du ciel
( mais vraiment au fond
du ciel )

*

Entre le cendrier, l'olivier,
la bière, l'allumette,
le sel, la nuque,
le capuchon du stylo,
des rayures,
c'est quoi le rapport ?
....si tu vois pas —
tu manques d'imagination !

*


il y a un rapport entre
            la création
et l'échec des choses:
le symbole

*

Pourtant il suffit de suffisamment
travailler.
Je loue le travail !
tu trouves alors le courage
de ne pas vouloir faire des
événements de la réalité
un champs d'écriture.
Je loue le travail !
la fatigue ou quoi ?
Je loue le travail !
( à la longue on verra l'ironie )
si ça ressemblait à ce point à toi
aucune écriture ne serait d'ailleurs possible.

*

Elle est un peu ...
et un peu...
et aussi...
mais...
et elle...
c'est pourquoi...
alors...
seulement j'ai drôlement envie de la voir.

*


Il y a des mots  qu'il faut
savoir remplacer par d'autres
mots.
par exemple:
le mot: réalité.
il est plus intéressant de le remplacer
par les mots: vaisselle
                        musique
                        raisin
                        oui
                        non
                        et pas mal d'autres.
le mot: dieu, par les mots:
je ne sais pas par quels mots il faut remplacer le mot "dieu".
Le mot: amour.
Selon Grossman:
Amour: voir sexe.
Sexe: voir amour.
et c'est peut-être la chose la plus intelligente qui ai été
jamais écrite sur ces
épineux sujets.
le mot: intelligence.
par les mots: patience
                        générosité.
le mot: patience.
par les mots " les jours se succèdent et ne se ressemblent pas".
Le mot: " générosité", par les mots: " mon intérêt personnel bien compris".,
le mot: charme, le mot: amour - voir le mot sexe voir le mot enfance voir le mot émotion voir le mot responsabilité voir les mots c'est à cette époque que j'ai écrit mes premiers mots rythmés, si j'avais su.


*

si je ne savais pas qu'écrire
est incompatible à la
longue à la longue
avec l'alcool.
si je ne savais pas ça: avec
quelle quelle aisance si je ne savais
pas ça avec quelle aisance je deviendrais
un ivrogne !
car l'alcool dissous les
noeuds.
( mais l'écriture les fait chanter )

*

son visage s'est durci
comme des poissons dans les cailloux
et j'ai perdu mon ami.
quand je l'ai revu,
j'étais déjà parti.
Plus tard, après ces faits,
que m'importe ?

*

humilier un faible est mal
cracher sur un clochard n'est pas bien
marcher sur la main
d'un ivrogne répréhensible.
pourtant qu'est ce que ça fait du bien !
de là,
 qu'il n'y a pas de dieu.

*


à moi-même étranger
            avec
des courtes routines
            pour
fixer mes pieds

je me suis installé dans la fugue
ayant cru que j'en serais plus libre

*

Une allumette brûlée
à l'endroit et à l'envers
je voudrais encore l'allumer:
c'est ce qui reste de
mon coeur, elle m'a dit.

*


tu sommeilles dedans tes flancs
roulant des bouteilles de rêves
je te devine à ta fenêtre illuminée
ai-je rêvé ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire