dimanche 6 octobre 2013

tu seras jugé

(...)

tu seras jugé
sans faillir
par la longue horloge des causes:
tu as pris dans la corbeille
la parole du Foie, le pain chaud
qui spirale follement dès,
resceinte la fleur de la première moutarde,
le premier terme du complot.

oh ! quel deuil de la déesse
pour l'amoureux
                            la mèche nouée
comme il repose
                         pâle
                               narine bleue
                                                 boomerang colibri 
sur coucou de violettes
triangle d'un saule grèle, grèle saule !

tu gémiras pitié ! pitié !
pour la longue horloge des causes
oh ! puisse-t-elle reposer 
pâle
      narine bleue
                          boomerang colibri 
sur coucou de violettes
triangle d'un saule grèle, grèle saule !


 (...)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire