jeudi 10 octobre 2013

Doigt après doigt




Doigt après doigt retournant le velours de la rue,
-- petit poisson d'or et d'argent !-- non,
de ses lèvres enfantines il martelle le pain
du repas de une heure: ce qu'elles gromellent,
invincibles, c'est le commencement du temps
dans les sonailles du sables sous la vague:
tous, nous l'avons su, et croisé, tous reçu
-- et aimé.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire