mercredi 17 juillet 2013

D’emblée la voix appelle

D’emblée la voix appelle. Là trouve son écho, sans cesse plus suave dont sans cesse l’attache ne semble à lui-même convenable de se dérober:
et c’est l’homme.
Avec ombres et crépuscules, ondées, soleils, azurs, neiges, colloïdes dans la si haute atmosphère et levure d’étoile dans la pâte des soleils cachés, des quelquechoses en bonds de tumulte et de gesticulation: qui passe par dessus en direction de lui.

ç'avait d’abord été comme un ouï-dire, un racontar, une escarmouche d’information: à quoi à peine il laissa son oreille s’accorder.
.... étoiles levées, soleils cachés , des quelquechoses bonds de tumulte et gesticulation passaient par-dessus en son lui océan aux trombes paisibles: les tons de l’Appel trouvaient là un écho plus mélancolique chaque fois.
ça n'avait pas commencé au début par des chaînes de honte, des liens de fer. Crûssiez que ce fut un pauvre, et rien qu'un pauvre, dans ses causes de pauvreté.

Et pourtant ! l 'enjeu n'était rien que sagesse et beauté parvenue.
A présent le monde feignait d'être revenu de toute faute: le danger il s'éloigne des régimes du mal !

.... volonté têtue de vivre en témoignant par sa chair du fracas des peuples,très hautes notes portées dans les champs de l'histoire, etc.
.... mesure des réalités de l'époque, tragique et douloureux travail du corps à engendrer une parole qui fut plus fidèle- o rien qu'un peu! - qu'ailleurs.
.... témoin de l'origine des paroles, car il lui avait été donné, la forme des voix à l'instant où elle jaillissent de l'apparent silence qui les précèdent, les voir.

c'était un pauvre, et rien qu'un pauvre, dans ses causes de pauvretés.
Des fossoyeurs hostiles enfouissaient des générations inconnues.
Ils se payaient, ils se félicitaient, ils s'embrassaient.
Ils acclamaient leur raison, sous les amoncellements de genets fauchés, et de couronnes funèbres,
sur les immenses caveaux, les cathédrales profanes du métro où il passait.

Ils piétinèrent un siècle d'espérance - pour quarante ans de tyrannie, et dressèrent ailleurs aussitôt des degrés pour des princes plus atroces.
Ils parlaient avec largesse.
Les peuples n'ont pas commencés de gémir.

*

La guerre: on en parle
L’on-en-parle-guerrier rôde
L’on-en-parle-guerrier rôde entre un homme et une femme assis dans un divan profond
L’on-en-parle-guerrier rôde entre un homme et une femme assis dans un divan profond fait qu’on a peur
L’on-en-parle-guerrier fait qu’on a peur et rêve partir
Mais on rit, hausse-épaule. Dans l’espace circulaire et clôt des maisons à Jérusalem ou Av. Ben Gourion à Tel-Aviv rêve-partir rôde rôde aussi.
Rêve-partir rampe, fatalité, quoi-faire bourgeonne bougonne, bubonne des urticaires d’on en parle guerrier.
Dans l’espace circulaire et clôt, l’épée d’Israël tachée de rouille: ça grouille dans les rues de Tel-Aviv humide. L’air est saturé d’on en parle guerrier: au matin, la chemise n’en sèche pas ( que la veille au soir on avait mise au balcon à sécher): elle blesse à l’aisselle.

On s’allonge sur le front de la plage:
On commente tric-trac, belote, 4.21, clavicules des femmes, escarpins, méduses, une bière fraîche, une glace grignotée à deux, air conditionné, elle est revenue pour regarder,
si difficile de trouver une crèche satisfaisante, manches courtes et taille pinces, salade de fruits, salade-lutin, persillade,
le sable brûle les pieds.

La guerre, exdermisée, recherche la route des méats, l’intérieur des corps, la tiédeur stomacale, la miséricorde des matrices.

La guerre: on en parle. L’on-en-parle-guerrier rôde.
*

L'amour, alors , mais dans le choix des mots,
la catastrophe, le secret le plus radical de la vie, qui est aussi le renouveau d'une tendresse plus grande,
la justice qui ne garantit pas la revenue de la parole et
la Parole qui se donne, donne, se donne comme altérité à qui elle veux, aussi bien à l'assassin que l'homme au mains propres,
et la parole de l'autre qui d'un coup est sanctification extrême,
à l'instant même où la justice ne pénètre pas encore
et ne le peut pas ou doit se contenir d'aller,
la liberté soudain découverte au coeur de la profonde déréliction,
à la seconde _______
la pensée d'un coup prenant mesure du gouffre à combler entre ce à quoi elle tend -
et non projection suffisante d'un idéal, mais dynamisme d'une distance où se laissent goûter les paradoxes du Temps
et la perte définitive de l'âme lorsqu'elle ne peut plus connaître le Temps --