mercredi 17 juillet 2013

avance rien à faire regarde


 [ la première scène d'une de mes pièces autour du thème du minotaure ( datée 94 ) ]



avance rien à faire regarde
( Minotaure )







Tempête
Actrice
Avance
 

Acteur
  Rien à faire regarde les chalins complotent la tempête
 


Actrice
Il fait gros noir le ciel se beurre la nuit déjà
 


Acteur
La nuit déjà tout se presse ici les chemins sont des requins
 


Actrice
la montagne est un hippocampe
 


Acteur
le ciel abat des couvercles sur la terre
 


Actrice
où c’est ici
 


Acteur
au cul du monde
 


Actrice
Ce n'est pas le moment d'en parler ! avance ! tout se désagrège !
 
 

Acteur
par là ! les pierres pleuvent ! Attention ! Tiens bon !
 


Actrice
le sol se convulse ! la lande se dresse ! saute !
 


Acteur
ça tangue et ça gronde: il faut rester immobile en terrain découvert.
 


Actrice
Reste où tu veux ! C'est bien le moment de faire des théories ! La terre fait des cloques ! je vais par là ! ah ! ( elle tombe )
 


Acteur
ça se boursoufle ! relève toi !
 


Actrice
la terre tremble !
 


Acteur
oui, ces pierres gueulent fondrer sur nous ! me lâche pas ! par là !
 
 

Actrice
je glisse, les graviers s'éboulent ! la fin, c'est la fin !
 


Acteur
Un effort ! là, sur ce monticule !
( au sol, ils regardent )
Actrice
ça se calme, on dirait
où sommes nous
 


Acteur


Je ne sais pas nous sommes écartés
 


Actrice
Tout remue s’assemble s’agglomère se décompose
 

Acteur
La terre allergique se tord dans ses écailles pour s'expulser d'elle-même
 


Actrice


Un jour est un siècle est un jour
 


Acteur
Dedans est dehors est dedans
 
 


Minotaure
ooooh ooooh oooh
terre terre terre
 


Actrice



tu as entendu quel gémissement
 
 

Acteur
quoi non j’ai rien entendu
( le Minotaure s'approche d'elle )
Actrice
non ... rien.

Minotaure



o terre terre terre folie folie folie
(le Minotaure la touche )

Actrice
ça recommence

Acteur



quoi
 

Actrice
ça viens par là
( Le Minotaure la saisit, la tire, veux l'entraîner )
 
 


Acteur
il n'y a rien
le vent piétine entre les pierres
il fait grincer les nuages
c’est ça tu as entendu
 
 


Actrice
c’était comme une voix d’homme
un gémissement
Acteur
tais toi personne ici
 

Actrice
quelqu’un là-bas

Acteur
une ombre chair de nuages
sur squelette de pluie
vrille d’air tapochée
malmenant mousses et champignons
(le Minotaure veux l'entraîner)

Actrice
un homme c’est un homme un homme ici

Acteur
je ne vois rien ou peut être
la figure que la lune qui grimace
qui brasse les nuages
jette sur une souche humiliée
et des gouttes de pluie ressemblent à des cornes d'ivoire
( le Minotaure s'éloigne )
la fatigue l'inquiétude et l’amour
confèrent matière à la rêverie
la pensée altérée achève de te convaincre
de la réalité d’une illusion forgée
dans les geôles de l’esprit
 
 


Actrice
c’est parti qui peut vivre ici
 
 


Acteur
ressaisis toi. Il n’y a rien,
rien n’est parti.
 
 

Actrice
Il faut s’abriter pour la nuit.
 
 

Acteur
Sur la route j’ai vu deux trois cahutes
édicules hésitants entre le terrier l’étable et la cabane
logis méprisables pour les hommes
mais dont les parois nous abriterons
des délires de cette nuit ivrogne
 
 

Actrice
Qui pourrait vivre ici ?
Acteur
Parfois aux lisières de ce genre d’endroits
des hommes viennent chercher refuge dans la tourmente
pour justifier des crimes bizarres
ou encore tromper la médiocrité de leurs actes en s’imbibant de vertige

Actrice
Des hommes dangereux
 
 

Acteur
ou bien de simples paysans attirés par la fertilité des sols
les cabanes étaient abandonnées de toute façon
courage il faut passer la nuit
 
 


Actrice
allons-y
 
 


Acteur
donne moi la main
exit
 
 


Minotaure
le sang dans les tempes le sang dans les sentes
dansant les coteaux hameaux amourés
le sang dans les tempes le sang dans les sentes
ma terre mes champs colline’ et mes champs
le sang le sang battement dans les tempes
terre ma terre où êtes vous o tous
où êtes vous où êtes vous vous tous
où sont mes coteaux où sont mes hameaux
ma folie folie j’ai tout ravagé
tout dévasté tout ravagé le sang
le sang dans les tempes le sang dans les sentes
dansant les coteaux dansant les sentiers
où t’étais dans ce temps toi où t’étais
 
 
exit



(...)