jeudi 13 juin 2013

Dio dio ! ils s'entre-regardaient
















...

Dio dio ! ils s'entre-regardaient
sans s'attarder au regard de l'autre,
que ne soit vue la terreur de chacun, de peur
que la troupe y consente sans qu'aucun ne le veuille,
que montent les laits noirs, les bouillons, d'un coup échappent,
puis ressaquent en colombes enragées
à démanteler nos bords, nos os de nos épaules:
nous ne pensions pas à nous aimer...

...